Contre la maladie de Parkinson, la solution unique et universelle n’existe pas, il n’existe que des solutions tenues ensemble, que vous devez trouver par vous-même, pour un temps donné et dans une situation donnée. La stratégie de combat est globale et toujours évolutive : elle exige tout à la fois, un mental, un style de vie, une vision de la vie, un traitement pharmacologique, voire biotechnologique !

Parcours des Soins Pluridisciplinaires de la MP


Saison 1 - épisode 9 : les 3 fées, psychothérapie, sophrologie, sexothérapie 

Si la MP touche le parkinsonien dans son corps et sa psyché, elle affecte aussi son entourage. La psychothérapie aide le malade et ses proches à comprendre les problèmes générés par la Parkinson. Elle apporte les solutions concrètes aux interrogatoires du quotidien en mettant à jour les questions fondamentales et en accompagnant par des techniques spécifiques de sophrologie et de programmation neurolinguistique.
La sophrologie agit au niveau physique sur les 3 grands syndromes de la maladie : rigidité, tremblements et akinésie. A terme, elle agit sur le stress, l’anxiété, la déprime ainsi que sur les modifications posturales qui trouvent leur origine dans l’hypertonie.
La sexothérapie améliore la gestuelle du corps, la sensualité, la volupté. Elle permet de dépasser les limites de la maladie en enrichissant la communication tant verbale que non verbale.




Saison 1 - épisode 10 : le gastro-entérologue vient diner ce soir...

La MP peut provoquer des atteintes à tous les étages du tube digestif : salivation et phonation, troubles de la motricité de l’estomac et de l’intestin grêle, et, très fréquemment, modification des transit intestinal et de la fonction anale. Qu'il s'agisse de symptômes digestifs passagers ou persistants, une consultation chez un gastro-entérologue s'impose parfois.




Saison 1 - épisode 11 : Madame Douleur

La prévalence des douleurs chez le parkinsonien est très importante. Ces douleurs peuvent être de nature musculo-squelettique ou neurologique. La MP a des répercussions importantes sur le squelette axial : enraidissement, cyphose, camptocomie et ostéoporose. La spasticité et les positions vicieuses peuvent entrainer des souffrances articulaires
L’ostéoporose est un problème préoccupant du parkinsonien. Le pronostic fonctionnel du patient dépendra du traitement de la maladie neurologique mais aussi du traitement des affections de l’appareil de l’appareil locomoteur. La prise en charge requiert quelques spécificités : l’importance de la rééducation rachidienne pour le pronostic fonctionnel ; la prudence dans l’administration d’antalgiques anti-parkinsoniens….




Saison 1 - épisode 12 : l'urologue
La prise en charge et le traitement des troubles fonctionnels de l’appareil urinaire chez le parkinsonien constituent un challenge pour l’urologue. La multiplicité des facteurs pathologiques, l’âge, les interférences médicamenteuses, les conséquences psychosociales doivent être prise en compte. Les troubles urinaires étant directement secondaires au problème central, le traitement étiologique de la MP reste le facteur capital du succès. La l-dopa, l’apomorphine et les dérivés agonistes dopaminergiques et les anticholinergiques constituent la base du traitement.


à suivre....