Contre la maladie de Parkinson, la solution unique et universelle n’existe pas, il n’existe que des solutions tenues ensemble, que vous devez trouver par vous-même, pour un temps donné et dans une situation donnée. La stratégie de combat est globale et toujours évolutive : elle exige tout à la fois, un mental, un style de vie, une vision de la vie, un traitement pharmacologique, voire biotechnologique !

SNM : l'Anxiété

L’anxiété survient souvent en même temps que la dépression. Les symptômes peuvent comprendre des attaques de panique, des phobies, ou un trouble anxieux généralisé. Les parkinsoniens constatent souvent qu’ils ruminent de façon excessive les événements à venir. L’anxiété peut précéder le diagnostic de la MP. Chez certains parkinsoniens, l’anxiété peut être liée à des fluctuations motrices d’origine médicamenteuse. Chez les parkinsoniens qui présentent une dépression, l’anxiété est souvent l’une des principales composantes observées.

Trop souvent, l’anxiété est majorée par un entourage peu attentionné et/ou peu informé des problèmes spécifiques de la personne atteinte de la MP. Les parkinsoniens âgés sont des personnes émotives. Une parole brusque, l’incompréhension de l’entourage, un événement imprévu provoquent souvent une aggravation symptomatique.


Pourquoi cela se produit-il ?

La cause de l’anxiété n’est pas claire. Les régions du tronc cérébral qui interviennent dans la régulation de l’humeur et de l’anxiété se détériorent chez les parkinsoniens . La présence de l’anxiété durant les périodes d’inefficacité donne à penser que la dénervation dopaminergique peut être une cause importante.


Traitements possibles :

Non Pharmacologiques : 
il est nécessaire que l'entourage du parkinsonien soit attentif dans la formulation, certes légitime, de leur inquiétude car leur anxiété risquerait de venir nourrir l'anxiété du parkinsonien lui-même. Cette précaution est d'autant critique que l'anxiété du parkinsonien se manifeste surtout en phase off. Et c'est juste à ce moment là que le parkinsonien mobilise uniquement son attention pour se déplacer, pour parler, pour penser,... il n'est pas nécessaire de rajouter de l'huile sur le feu qui aboutirait à une situation d'échecs pour tout le monde. Un environnement sécurisé, attentif et bienveillant est requis car un bordel ambiant, tendu et malsain constitue un excellent terreau pour l'anxiété !


Pharmacologiques :

Le traitement pharmacologique optimal pour l’anxiété chez les parkinsoniens n’a pas été déterminé. Consulter la section sur la dépression pour obtenir des détails sur les traitements antidépresseurs.
Si l’anxiété survient durant les périodes d’inefficacité, ajuster la posologie des médicaments dopaminergiques de manière à réduire les périodes d’inefficacité et les fluctuations motrices.


Des parkinsoniens peuvent être améliorés par les anxiolytiques (benzodiazépines, doses initiales faibles chez les patients âgés) et/ou par un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine.

nota : Les agents anxiolytiques peuvent être contre-indiqués dans les cas de MP, et d’autres peuvent aggraver les symptômes de la maladie.

problèmes:
Des médicaments contenant des benzodiazépines sont souvent utilisés pour traiter l’anxiété, mais chez les personnes atteintes de la MP, ils peuvent être associés à des chutes, à une ataxie, et à un dysfonctionnement cognitif.