Contre la maladie de Parkinson, la solution unique et universelle n’existe pas, il n’existe que des solutions tenues ensemble, que vous devez trouver par vous-même, pour un temps donné et dans une situation donnée. La stratégie de combat est globale et toujours évolutive : elle exige tout à la fois, un mental, un style de vie, une vision de la vie, un traitement pharmacologique, voire biotechnologique !

SNM ; Diplopie et anomalies visuelles

Comment cela se manifeste-t-il  ?

Les anomalies visuelles qui se manifestent dans la MP comprennent la diplopie, les troubles de discrimination des couleurs et des contrastes, et des troubles visuo-spatiaux. 

Les troubles de discrimination des couleurs et des contrastes peuvent précéder l’apparition de symptômes moteurs et il se peut que les parkinsoniens ne se rendent pas compte de ces déficiences.

 La diminution de la sensibilité aux contrastes peut nuire à la conduite automobile, en particulier le soir et la nuit. La diplopie est moins fréquente et survient habituellement lorsque la personne lit.

Pourquoi cela se produit-il ?

Les troubles de discrimination des couleurs et des contrastes peuvent être attribuables à un dysfonctionnement de la rétine (dégénérescence des neurones dopaminergiques situés dans la rétine) et/ou à un dysfonctionnement du cortex visuel.

La diplopie est souvent causée par une insuffisance de convergence; essentiellement, cela signifie que les yeux « se fatiguent » lorsqu’ils sont en position de convergence prolongée. La survenue d’anomalies importantes des mouvements extra-oculaires peut être le signe d’un autre processus de dégénérescence, plus particulièrement la paralysie supranucléaire progressive.

Les déficiences au niveau de la fonction visuospatiale sont associées à un dysfonctionnement cognitif dans la MP. Elles peuvent être associées à des hallucinations (consulter les sections sur le dysfonctionnement cognitif et les hallucinations).


Traitement possible :

L’augmentation de la posologie des médicaments dopaminergiques peut atténuer l’insuffisance de convergence.

Discuter avec otre medecin les problèmes de vision associés à la MP qui pourraient avoir d’importantes répercussions sur les capacités de conduite.

Les troubles de la vision (perte de perception des couleurs) pourraient peut-être constituer un prédicteur de la MP.