Contre la maladie de Parkinson, la solution unique et universelle n’existe pas, il n’existe que des solutions tenues ensemble, que vous devez trouver par vous-même, pour un temps donné et dans une situation donnée. La stratégie de combat est globale et toujours évolutive : elle exige tout à la fois, un mental, un style de vie, une vision de la vie, un traitement pharmacologique, voire biotechnologique !

SNM : incontinence fécale

notes importantes :
L’article qui suit vise à décrire les symptômes non-moteurs reliés à la maladie de Parkinson. Comme tout le monde est différent, il se peut que vous n’ayez jamais certains des symptômes ci-mentionnés. En outre, certains des traitements qui sont exposés dans cet article pourraient ne pas vous convenir. Il est décrit certains des effets secondaires fréquemment associés aux différents traitements, mais la liste est non exhaustive. Le présent article vise à vous informer : il ne remplace pas un avis médical ni des instructions données par un professionnel de la santé et il ne se substitue pas à des soins médicaux

 
Comment cela se manifeste-t-il ?

L’incontinence fécale est la perte involontaire de selle. Il s’agit d’un symptôme non moteur relativement rare et elle accompagne habituellement l’incontinence urinaire. La perte de selle n’est pas nécessairement causée par la diarrhée (peu commune dans la maladie de Parkinson), mais est  plutôt reliée à l’incapacité de contrôler les mouvements intestinaux et à de l’incontinence ou des « accidents ». Ce symptôme est assez rare dans la maladie de Parkinson et la plupart des parkinsoniens n’en font jamais l’expérience. Dans les cas modérés, il se peut que vous ne puissiez pas contrôler vos gaz ou que vous expérimentiez un peu de fuite intestinale. La perte totale de contrôle ne se produit que dans les cas sévères et elle est rare. Les personnes souffrant d’incontinence fécale souffrent habituellement aussi d’incontinence urinaire.

Si l’incontinence est causée par l’impossibilité de se rendre assez rapidement à la salle de bain, tentez d’établir une stratégie afin de pouvoir vous rendre aux toilettes à temps. Il pourrait être pratique de planifier un déplacement à la salle de bain juste avant les moments où vous avez normalement des « accidents ». Il existe une grande variété de produits pour l’incontinence disponible dans les commerces offrant des produits de soins personnels.


Pourquoi cela se produit-il ?

L’incontinence fécale est fort probablement liée à la dysautonomie. L’incontinence fonctionnelle, c’est-à-dire l’impossibilité de se rendre à temps à la salle de bain en raison d’une déficience de motricité ou de problèmes de démarche, est relativement fréquente au stade avancé de la maladie.


Traitements possibles :

La médication utilisée pour traiter la maladie de Parkinson pourrait améliorer les problèmes reliés à l’incontinence fécale en améliorant le contrôle de vos intestins et en vous aidant à vous rendre à temps à la salle de bain.

Pharmacologiques :

L’incontinence fécale peut être atténuée au moyen de médicaments antiparkinsoniens (en particulier si l’incontinence fonctionnelle est importante); il se peut donc que la présence de l’incontinence indique qu’il y aurait lieu d’augmenter la posologie des médicaments dopaminergiques.

Non pharmacologiques :

Discuter de l’utilisation de produits pour incontinence avec votre docteur (p. ex. couches pour adultes, serviettes, produits de protection).