Contre la maladie de Parkinson, la solution unique et universelle n’existe pas, il n’existe que des solutions tenues ensemble, que vous devez trouver par vous-même, pour un temps donné et dans une situation donnée. La stratégie de combat est globale et toujours évolutive : elle exige tout à la fois, un mental, un style de vie, une vision de la vie, un traitement pharmacologique, voire biotechnologique !

SNM : étouffement er déglutition

kézako ?

Occasionnellement, les parkinsoniens remarquent qu’ils ont plus de difficulté à avaler, généralement la nourriture et les breuvages, mais aussi leur salive. La difficulté à avaler se manifeste habituellement plus tard dans la maladie. Dans ces cas modérés, il se peut que vous ne vous rendiez pas compte  que vous avez de la difficulté à avaler. Dans les cas sévères, il se peut que vous ayez de la difficulté à manger. Il se peut aussi que vous vous étouffiez souvent avec la nourriture.

Avaler est une activité motrice complexe qui requiert un haut niveau de coordination musculaire et plusieurs régions différentes du cerveau sont responsables de cette action. Ainsi, il est facile d’imaginer pourquoi des difficultés à avaler peuvent se produire. En général, les difficultés à avaler sont davantage présentes dans les cas avancés de la maladie de Parkinson.

Bien que de légers problèmes de déglutition puissent se manifester au début de la maladie, la forme grave de la dysphagie survient habituellement uniquement au stade avancé de la MP. Le parkinsonien peut avoir de la difficulté à avaler de la nourriture, des liquides ou des comprimés. Les complications comprennent la malnutrition, la pneumonie par aspiration, et l’étouffement.


Que faire ?

Il est important de ne pas vous dépêcher à manger. Si vous vous étouffez en mangeant et en parlant, vous devez vous assurer que votre bouche est vide avant de parler. Si vous vous étouffez constamment, il est très important d’en parler à votre médecin. La nourriture peut prendre un mauvais passage et se rendre dans vos poumons ce qui pourrait résulter en pneumonie (infection des poumons).


Quels traitements ?

Les traitements qui agissent sur les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson peuvent parfois améliorer la capacité d’avaler. Votre médecin pourrait vous recommander d’augmenter votre dose actuelle de médicament ou pourrait vous offrir un nouveau traitement pour la maladie de Parkinson.
Les thérapeutes en déglutition (orthophonistes ou ergothérapeutes) peuvent vous aider. Ces thérapeutes sont spécialisés dans l’évaluation des problèmes de déglutition à l’aide de tests spécifiques. Il se peut qu’on vous recommande de manger certains types d’aliment plus facile à avaler. Une meilleure posture à adopter lorsque vous manger pourrait aussi vous être enseignée !

Non pharmacologiques :
  1. prendre de bonnes habitudes alimentaires, adopter une bonne posture lorsqu’on mange, consommer de petites portions, s’assurer que sa bouche est vide avant de parler.
  2. dans certains cas, l’augmentation de la posologie du médicament antiparkinsonien peut améliorer les mouvements de la bouche et la déglutition.
  3.  éviter les aliments secs et durs qui sont difficiles à avaler.

Interventions spéciales :
  • Ergothérapie et orthophonie. Dans la plupart des cas, les parkinsoniens qui ont des problèmes de déglutition doivent se diriger vers des ergothérapeutes ou des orthophonistes à des fins d’évaluation et de traitement. Des examens de déglutition barytée sont couramment effectués pour localiser la déficience (au niveau de la bouche, du pharynx ou de l’œsophage), et pour écarter toute autre cause. 
  • S'orienter vers un gastroentérologue s’il y a davantage de symptômes.
  • Il peut être nécessaire d’avoir recours à une sonde d’alimentation gastrique dans les cas graves.